Micro-Station d’épuration

Fonctionnement d’une Micro-Station d’épuration

 
La Micro-station d’épuration biologique réalise la totalité des étapes du prétraitement et du traitement au sein d'un seul et unique dispositif étanche.
 

Il existe deux types de micro-stations:


       Les boues activées : les micros-stations à boues activées sont des systèmes d'épuration à biomasse : Ensemble de la matière organique d'origine végétale ou animale en suspension. Le principe de fonctionnement consiste en une mise en contact de la matière organique à éliminer avec une culture bactérienne. Les bactéries utilisent la matière organique de l'effluent et l'oxygène comme source d'énergie pour leur multiplication. Elles produisent ainsi une boue.

Les effluents sont évacués tandis que les boues sont retenues dans l'installation. Les rejets des eaux usées traitées peuvent être réalisés soit par infiltration dans le sol, soit par un déversement dans le milieu hydraulique naturel sous réserve du respect des prescriptions techniques et locales.

        

       Les cultures fixées : les micro-stations à cultures fixées immergées utilisent des supports où la culture bactérienne se fixe et peut aisément se développer. L'épuration est alors réalisée par ces cultures dites "fixées". Ces dispositifs comportent un compartiment anaérobie: Un organisme vivant ou un mécanisme anaérobie n'a pas besoin d'air ou d'oxygène pour fonctionner (absence d'oxygène) suivi d'un compartiment aérobie: Organisme vivant qui a besoin d'air pour vivre ou fonctionner (avec oxygène). L'aération est réalisée de façon artificielle. Les rejets des eaux usées traitées peuvent être réalisés soit par infiltration dans le sol, soit par un déversement dans le milieu hydraulique naturel sous réserve du respect des prescriptions techniques et locales.

 

Dimensionnement d’une Micro-Station

Chaque Micro-station d’épuration est dimensionnée selon un nombre d’Equivalent Habitant (EH). Le nombre d’EH utilisé pour le dimensionnement d’une habitation ne dépend pas du nombre réel ou prévisionnel d’habitants lors de l’installation du dispositif mais de la capacité maximum d’habitant d’accueil de celle-ci. Ainsi le nombre d’équivalent d’habitant doit être égal au nombre de pièces principales (Article 5 de l’arrêté du 7 mars 2012). Une pièce principale est une pièce destinée au séjour ou au sommeil,  (Article R. 111-1-1 du code de la construction et de l’habitation).

Entretien de la Micro-Station

Faire vidanger le compartiment décanteur, ainsi que le postdécanteur, dès que la hauteur de boues atteint 30 % de la hauteur utile du décanteur, et au moins une fois chaque année.

 

 

  • Vérifier une fois par semaine le fonctionnement effectif de la soufflerie et une fois par mois le bullage dans le compartiment d’épuration biologique (vérifier que les orifices de la pompe de bullage ne sont pas bouchés).

 

 

Se reporter au manuel d’entretien du fournisseur de la micro-station.

 

La souscription d'un contrat d'entretien est très vivement recommandée, de façon à maintenir l'équipement en bon état de fonctionnement.

 

 

Bureau d'études d'assainissement 44
Bureau d'études d'assainissement 44
Charte assainissement du 44
Charte assainissement du 44